Cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique

Qu’est-ce que c’est ? 

Les voies biliaires et pancréatiques se drainent via un orifice appelé papille dans la partie initiale de l’intestin (duodénum. La CPRE est réalisée au moyen d’un duodénoscope introduit par la bouche jusqu’au duodénum. On introduit alors à l’aide du duodénoscope un cathéter dans la papille pour envoyer un produit de contraste dans les voies biliaires. Ce produit permet ensuite de réaliser des radiographies.
Dans un deuxième temps un traitement, qui varie en fonction du patient peut être proposé. Il peut s’agir de la section du sphincter (sphincétrotomie endoscopique) ou du retrait de calculs à l’aide d’un ballon ou d’un panier. Lorsqu’il existe un rétrecissement, le gastroentérologue peut également décider de poser une prothèse. 

 

Quelles sont les conditions de réalisation ?

Il faut être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer) durant les 6 heures précédant l’examen. Celui-ci est réalisé sous anesthésie générale et peut durer de 30 à 60 minutes. L’hospitalisation a lieu le plus souvent en hôpital de jour. 

Quelles sont les complications possibles ?

 Les complications de la CPRE diagnostique sont rares quand seules des radiographies sont réalisées. Les complications sont plus fréquentes lors de la sphinctérotomie endoscopique et des traitements associés. Il s’agit d’une inflammation aiguë du pancréas (pancréatite aiguë, 3 à 7% des CPRE), d’une perforation digestive (exceptionnelle), d’une infection des voies biliaires ou de la vésicule biliaire (angiocholite), ou d’une hémorragie digestive.

Comment prendre RDV ?

Cet examen nécessite une consultation préalable par un gastroentérologue du groupe GELMAD. En cas de prescription par un gastroentérologue extérieur, le patient sera, dans la majorité des cas, adressé à une consultation qui permettra de préciser l’indication, donner l’information préalable à l’examen (modalités, bénéfices et risques), et organiser l’examen (délai, ambulatoire, hospitalisation…).