Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une technique de résection innovante qui permet de retirer les lésions planes de grande taille et/ou les lésions cancéreuses superficielles en un seul fragment,et ainsi d’éviter une chirurgie. Elle peut être pratiquée dans l’œsophage, dans l’estomac et dans le colon. Elle est uniquement pratiquée par des gastro-entérologues experts.


Cette vidéo montre le traitement d’un cancer superficiel de l’estomac. Il s’effectue par voie endoscopique exclusive selon la technique de dissection sous muqueuse. Ce geste a permis de guérir le cancer sans chirurgie (gastrectomie) avec un hospitalisation courte de 48h. A la fin de la vidéo, on observe la gastroscopie de contrôle à 3 mois.

Quelles sont les différentes étapes ? 

Cette procédure se déroule en plusieurs étapes :

1) marquage de la lésion en zone saine 

2) injection de sérum physiologique dans la sous-muqueuse afin de surélever la lésion

3) à l’aide d’un bistouri électrique, incision de la muqueuse jusqu’à la sous muqueuse autour d’une partie de la lésion

4 ) dissection progressive sous la lésion dans la sous-muqueuse de la paroi digestive à l’aide du bistouri électrique 

5) Contrôle de la cicatrice et pose de clips sur les vaisseaux visibles 


Quelles sont les conditions de réalisation ? 

La procédure est réalisée au cours d’une coloscopie ou d’une endoscopie oeso-gastro-duodénale en fonction de la localisation. Elle est toujours pratiquée sous anesthésie générale. Elle dure entre 30 et 90 minutes. Une hospitalisation de courte durée est généralement prévue au décours. La préparation varie en fonction de la localisation : mise à jeun pendant 6h uniquement en cas d’endoscopie haute ou préparation colique classique en cas de coloscopie. 

Quelles sont les complications ?

Les principaux risques de cette technique sont :

1) la perforation qui se manifeste par de la fièvre et des douleurs intenses après l’intervention. En fonction de la situation, un traitement médical seul peut être privilégié avec une surveillance, une mise à jeun et une antibiothérapie, ou une reprise chirurgicale peut être décidée

2) L’hémorragie digestive. Elle peut nécessiter des transfusions, ou un nouvel examen endoscopique pour arrêter le saignement.

Comment prendre un RDV ?

Cet examen sera décidé par votre gastroentérologue référent qui peut contacter un des experts du GELMAD pour réaliser le geste.